top of page

Les violences gynécologiques et obstétricales

J’ai décidé d’écrire ce post afin d’éveiller les consciences sur un sujet qui me tient à cœur. Au sein de mon cabinet, je veille à écouter, comprendre et aider sur des problématiques qui font sens pour moi. Je pose des mots, j’ouvre des discussions sur des sujets qui peuvent ébranler notre société. Mais ils existent… Je souhaite mettre la lumière sur le STOP aux violences gynécologiques et obstétricales et j’expose ma parole de thérapeute aujourd’hui.




Ce qui devait s’avérer un simple rendez-vous pour un suivi ou un complément d’information à votre dossier ou à votre santé peut se transformer en cauchemar ou en humiliation.

Que ce soit un rendez-vous gynécologique, une sage-femme ou une urgence dans le milieu hospitalier peuvent vous laisser une empreinte intérieure indélébile dans votre esprit ou votre corps.

Attention, tous les professionnels ne sont pas comme ça !

Mais il suffit d’une seule mauvaise rencontre pour vous marquer à vie, vous faire perdre confiance en vous, détruire votre estime ou votre intimité.

Implanter dans votre esprit, une remise en question permanente sur ce que vous auriez dû faire, comment réagir à la douleur, être capable de dire STOP, comment vous devriez être physiquement, remettre en question vos doutes et vos craintes etc…

Comment dans cette sphère que je peux qualifier d’intime où l’on devrait retrouver un sentiment de respect, se sentir accompagner avec bienveillance et douceur, on finit par se sentir tellement vulnérable et mise à nu dans tous les sens du terme.

D'après l’IRASF (Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes), les violences obstétricales et gynécologiques sont :

« un ensemble de gestes, de paroles et d’actes médicaux qui vont toucher à l’intégrité physique et mentale des femmes ».

Cela vous dit quelque chose ? Je vais préciser mes pensées.

En tant que patiente :

  • Vous avez le droit d’exprimer votre consentement ou non de manière libre et éclairé.

  • Vous pouvez exiger des explications sur les traitements et les conséquences sur votre corps et l’organisme.

  • Vous avez le droit d’être considéré sans aucun jugement sur la douleur que vous ressentez.

  • Vous avez la liberté de dire non à des gestes obstétricaux qui sont à jour et à un manque d’humanité, de respect et de dignité du praticien.

Et pour prendre des exemples concrets qui vont parler à tous et à toutes :


Violences physiques / Des gestes brusquent qui peuvent entrainer des douleurs chez la patiente qui vont être minimisés par des propos comme « C’est dans votre tête », « Vous gérez mal la douleur » et « Arrêter de jouer la comédie ».

Violences psychologiques / Les remarques ou les moqueries sur le physique de la patiente « Vu comment vous êtes grosse pas étonnant que vous ne tombiez pas enceinte », sans oublier le non-respect de l’intimité ou de la pudeur en laissant les portes ouvertes, vous laissant un moment nue ou bien en imposant la présence des internes sans votre consentement.

Rajoutez à tout cela, le fait d’ajouter des actes comme les touchers vaginaux ou les échographies vaginales à chaque consultation alors qu’ils ne sont pas nécessaires.

Sans oublier le manque d’informations sur des traitements, les conséquences que cela peut avoir sur le corps et la santé.


Je m’insurge en tant que thérapeute et je vous expose les raisons de ma prise de parole. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir et dans mes capacités pour accompagner, écouter et panser les blessures de ces femmes-là.

Mme Madec – Hypnothérapeute spécialisée dans les traumatismes - Lanester

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page